Remerciements

Vous avez fait pleurer des gens, vous leurs avez rendu un sourire, ils se sont sentis moins isolésessai réductionDSC08598MERCI à
Muriel B., Annie et Dominique, Gilou, Viviane, Sandra
Isabelle et Christian, Agnès, Dominique et Alain, Vincent et Noemie, Marianne
Patricia, Brigitte et Christian, Andrée, Véronica, Christelle P., Yveline, Samantha
Christine A, Ghislaine et Chantal, Marie et Henri,
Fifi et Sylvie, Estelle S., Linda
Mickael et Julie, les parents de Julie, les 2 soeurs de Julie , la maman de Mickael
Jean et Michèle, Aurelie et Julien, Max et Charlotte, Cathy et Jacques, Jean Paul,
Estelle et Serge, Manon et Lucie, Jiji et Christine, Éric et Isabelle, Danièle, Valérie et François, François et Muriel, Pierre, Jean Philippe, Thierry, Christopherps20150630_073915
Le pays mettra longtemps à s’en remettre mais n’hésitez pas à y venir ou y revenir car il faut qu’il continue de vivre. La vallée de kathmandu se visite, les trekking sont toujours possible vers l’Everest, les Annapurna, vous pouvez aussi vous aventurez dans la jungle Népalaise. Vous pouvez voyager seul ou avec une agence. Je vous redonne les coordonnées de l’agence francophone de Paras ou travaille également Birendra : Les Alpes-Himalaya
e-mail : [email protected]
www.alpes-himalaya.com

rps20150623_052859

Commentaires fermés sur Remerciements

Classé dans Népalthon 2015

Bilan du Nepalthon 2015

En dehors d’une distribution de vêtements, K.Way, médicaments, gants de travail, fournitures scolaires, chaussures…
Vous avez aidé financièrement
Shyam à Bhakthapur
Participation à la reconstruction de sa maisonrps20150624_093559rps20150624_094330Shyam est une personne simple qui donne beaucoup de son temps pour les autres. Quand nous logions chez lui en 2006, j’avais eu la grippe, il avait passé sa journée à m’amener du riz blanc et du coca colarps20150628_054405Nous lui avons donné aussi de l’argent pour les personnes qui vivent en tente pour l’achat de riz (30 kg de riz = 13€), de sel, d’huile et toutes denrées de première nécessité.
Tara
nous lui avons donné de quoi venir en aide aux villages du district de NuwakotKathmandu-living-labs-4Depuis le premier tremblement de terre elle va partout. Elle a même été à Gorkha (épicentre du 1er seisme), elle en est revenue bouleversée d’avoir vu tant de morts. Elle amène des tôles pour construire des abris (chaque structure coûte 75€), elle a fait faire 300 couvertures, elle amène des kilos de fournitures scolaires pour les écoles, des kilos de nourriture : riz, lentilles, huile..
(Elle a souhaité que nous prenions une photo lors de la remise de l’argent)rps20150626_162559Elle explique aux villageois qu’il faut qu’ils apprennent à vivre sans aide humanitaire, qu’elle a pu recueillir des dons mais que les gens donnent une fois seulement et qu’il est préférable que pour la suite les villages assurent leur nourriture en plantant. Elle leur amène donc aussi du riz à repiquer, des plans de pommes de terre, d’oignons etc. Tara achète en fonction des besoins de premières nécessités, affrète camion ou bus et amène directement dans les villages dans une très grande équité.
Pattherps20150626_162502rps20150628_060431rps20150628_060213participation financière pour la reconstruction de l’école secondaire de son village, Taruka, également du district de Nuwakot, zone Bagmati(au dessus de kathmandu )nepal2015quake-frenchhBagmati1 Petit rappel : le village de Patthe se situe 69 km de Kathmandou. 54 km en bus 3 h + 15 km en jeep 2h, route de terre qui devient impraticable à la mousson. 136 familles y vivent. L’école non gouvernementale de 4 classes construite par les habitants à été détruiterps20150628_060907ici l’armée et les villageois en descende les étages devenus dangereuxrps20150628_060831Cette école permet aux enfants du village et des villages environnants, une proximité scolaire jusqu’au niveau baccalauréat. Si elle n’existe plus, les élèves devraient se rendre à kathmandurps20150628_060802voici ce qu’il en resterps20150628_060647le panneau rouge indique que l’établissement est non reconstructible et non habitable. Actuellement l’école se fait dehors pour les premiers niveauxrps20150628_060027rps20150628_060102une construction légère est en cours de réalisation (bambou et tôles)rps20150628_061012Une autorisation du gouvernement est necessaire pour toutes reconstructions. Une association à été créée pour ce projet pour y verser les dons. L’association a déjà récolte 1500€, il en faut 4000 à 5000. Les travaux débuteront certainement en octobrerps20150628_055949la maman de Rekkha
la vie dans le cottage est très exiguëessai réductionDSC08561A l’origine le cottage était l’étable de la vache et des chèvres. La famille l’a partagé avec eux un certains temps mais vivre au milieu de ses animaux et leurs excréments n’était pas chose aiséeessai réductionDSC08548Un petit cottage à été construit pour eux pour permettre à Rekkha, sa mère et ses deux frères de vivre dans l’ancienne étable ou « cottage », de vivre dans la promiscuité, mais de vivreessai réductionDSC08559essai réductionDSC08560Nous avons donc également aidée la maman de Rekkha pour permettre de faire les fondations et d’acheter les premières briques de la nouvelle maison, sans attendre l’aide minime du gouvernement.

Commentaires fermés sur Bilan du Nepalthon 2015

Classé dans Népalthon 2015

Panauti. 7eme jour

Katmandou : rendez vous près de la tour de l’horloge ce matin à 9 h avec Birendrarps20150627_1754062 h de bus pour PanautiNEP061-C02rps20150627_175559Nous traversons un paysage rural ponctué de fours à briques. La vallée n’a pas été très touchée par le séismerps20150627_175531De panauti il nous reste un bon 30 à 45 mn de marche pour nous rendre dans le village de Rekkha. Il fait lourd, chaud et humiderps20150627_175630Nous sommes en pleine campagne, la route est dévastée par les pluies de la mousson présentes depuis hierrps20150627_175659Les 60 maisons du village sont inhabitables et les familles ont du construire des « cottages » nom donnée aux habitations en tôles par Rekkha et Birendra, nom repris par l’ensemble des habitants. J’espère que vous l’aurez compris, une grande solidarité existe entre toutes les familles d’un même villagerps20150627_175839La maison de la maman de Rekkha à été désigné par l’architecte comme inhabitable et non réconstructible sur ce terrain en terrasserps20150627_175936rps20150627_180003En effet les pluies, les glissements de terrain, ou tout nouveau séisme auraient raison de la nouvelle construction. Elle se doit de choisir un terrain plat pour établir sa nouvelle demeurerps20150627_175811Rekkha et Birendra ont subi un coup dur pour leur business car ils souhaitaient organiser des trekkings dans la vallée de Katmandou jusqu’au village de Rekkha.
Rekkha avait d’ailleurs construit douche et toilettes il y a trois mois. Elle avait aménagé la cours intérieure, il lui restait à repeindre la maison. Cette semaine elle a reçu une aide financière d’amis du Brésil pour construire un puit pour le village car le tremblement de terre a détourné la source. Nous avons reçu un accueil très chaleureux. Quand nous arrivons nous sommes reçus par la famille de Rekkha, ses cousins, ses voisins dont ce vieux monsieur de 89 ansrps20150627_180115rps20150627_182833rps20150627_182926voici la maîtresse de maison, la maman de Rekkha, âgée de 50 ans à qui on vient de diagnostiquer un cancer, son papa est décédérps20150627_183203ce midi dal bathrps20150627_183051Excellent comme toujoursrps20150627_183127A l’arrière plan le cottagerps20150627_183022En dessert nous mangeons des mangues et on nous fait tester du miel pris directement sur l’essaimessai réductionDSC08562essai réductionDSC08563Avant de reprendre la route du retour, la maman de Rekkha nous appose la Tika pour nous souhaiter bon voyage et de bonnes choses pour notre vie.essai réductionDSC08587essai réductionDSC08592essai réductionDSC08594essai réductionDSC08595voilà nous sommes prêt pour faire le chemin à l’enversessai réductionDSC08601De très bons moments passés au sein de cette nouvelle famille

Commentaires fermés sur Panauti. 7eme jour

Classé dans Népalthon 2015