A Denis

Des labyrinthes de la folie Thailandais rps20150331_140816Nous louons un scooter 200 B pour 24h. Nous nous dirigeons en premier de nouveau vers le terminal des bus 2 pour effectuer notre réservation Chiang Rai – bangkok 601 B/1rps20150331_141235A 13 kilomètres sur la route de Chiang Mai, se trouve le Wat Rong Khun, plus connu sous le nom de« temple blanc ». Y aller vers 10h30, le temple ferme à l’heure du déjeuner. Vous pourrez à loisir à la fermeture de midi, prendre des photos du temple sans un touriste car autant vous dire que c’est plein à craquerrps20150331_140908Quand on arrive au temple blanc, en premier, il nous éblouit par sa blancheur, symbole de la pureté du bouddhisme et de par ses milliers de miroirs qui suggére la réflexion de l’illumination. Une grosse meringue que l’on a envi de toucher et qui va peu à peu nous révéler de belles surprisesrps20150331_140427Au bord du temple un prétador puis de nombreux symboles diabolisant le mal comme ces sculptures faisant la lutte (ou non) contre certaines droguesrps20150331_142510rps20150401_091608 il y a aussi ces arbres ou sont accrochés des visages parfois terrifiantsrps20150331_142730rps20150331_142437rps20150331_142404rps20150331_141114Au pied du temple des bassins aux créatures étranges et des poissons chat blancsrps20150331_142639rps20150331_142156Des dizaines de mains sortent du sol ainsi que des têtes, des pieds, des personne voulant s’échapper de l’enferrps20150331_142804rps20150331_142237Pour rentrer dans le templerps20150331_142046on passe entre deux crocs immenses et deux géants voulant nous fouetter où nous couper la têterps20150331_140649rps20150331_142122rps20150331_140523Pour atteindre le temple on traverse un pont qui fait la connexion entre l’enfer et le ciel. On retrouve des sculptures plus paisibles, rentrons nous au paradis ?rps20150331_142005rps20150331_141806Avant de rentrer à l’intérieur du temple, je vais vous parler de l’artisteวัดร่องขุ่น-งานพุทธศิลป์เพื1Le temple blanc a été construit par Chalermchai Kositpipat, un artiste thaï de renom qui a voulu créer un tribut durable à Rama IX, roi actuel de Thaïlande, et honorer ainsi sa villerps20150331_141147Chalermchai Kositpipat à fréquenté l’Université Silpakorn, la première école des arts visuels de la Thaïlande. Il était le seul étudiant dans son programme à vouloir faire de l’art contemporain thaïlandais. Il a commencé à peindre des annonces de films sur les panneaux publicitaires. Ses premières peintures murales mélangées dans les temples, l’art bouddhiste thaïlandais traditionnel avec des images contemporaines ce qui a été très controverséhqdefaultNéanmoins, il a été chargé en 1988 de peindre des fresques pour le Wat Buddhapadipa de Londres. Il a mis 4 ans pour réaliser les peintures murales. Art là encore critiqué en raison du style Thai « contemporain ». «J’ ai eu des plaintes de tout le monde – du gouvernement Thai, des moines et d’autres artistes, en disant que ce que je faisais n’ était en aucun cas de L’art thai »duchanee-kositpipat-05Finalement, son travail fut reconnu en Thaïlande quand le roi Bhumibol Adulyadej devint un de ses clients. Une oeuvre a meme été vendu pour US $ 17 500 en 1998 à une vente aux enchères d’art thaï chez Christie’s SingapourIMG_6926-700x525Ajarn Chalermchai Kositpipat commence la construction de son oeuvre en 1997 avec ses 60 disciples. Il consacre tout son temps et son énergie à concevoir et construire cette combinaison de la religion et de l’art. Il prévoit la fin de la construction en 2070. Ces successeurs termineront la vision de cette ensemble de temples au nombre de 9rps20150331_141853« seule la mort peut arrêter mon rêve, mais elle ne pourra pas arrêter mon projet, »chalermchai_kositpipatAjarn Chalermchai Kositpipat souhaitait bâtir le plus beau temple du monderps20150331_141712Cet amoureux de l’art bouddhiste Thai voulait le faire découvrir au monde entier avant qu’il ne tombe dans l’oubli, dépassé par l’art moderne. « Je veux que les gens de tous pays viennent et admirent mon oeuvre, avec la même envie lorsqu’ils désirent voire le Taj Mahal ou Angkor wat » rps20150331_141524Chalermchai croit que ce travail lui donnera « la vie immortelle». cependant après le dernier tremblement de terre de 6,3 sur l’échelle de Richter et deux grandes répliques il déclarera le 6 mai 2014 « je crus d’abord que le temple pourrait être réparé mais après les deux répliques et en l’état actuel, il est maintenant au-delà de sa capacité à restaurer, le temple peut être laissé en ruines comme un rappel de sa gloire passée ». Il ajoute qu’il lui avait fallu 20 ans pour créer les peintures sur les murs et les plafonds (peintures complètement écrasés par l’effondrement des bâtiments) et que ce chef-d’œuvre de l’art ne peut pas être recréé : «J’ai passé près de 20 ans le faire. Je suis maintenant trop vieux pour passer encore 20 années à ce sujetwhite-temple-chiang-rai-chaloernchai4« Tout est fini et je peux quitter le temple comme il est maintenant, il le restera pour les générations ultérieures » Thai PBS. Il est décédé en novembre 2014806601ca987dcae211640668f3426c7bRentrons désormais dans ce temple blanc. Le choix de la couleur proviendrait du fait que l’auteur croit que l’or n’est adapté aux personnes qui ont soif de mauvaises actions. Comme à l’exterieur, à l’interieur on s’initie au jeu constant entre le bien et le mal. Toutes les photos jointes au texte ont été prises sur Google images car il est interdit de photographier l’intérieur du temple.
Lorsque l’on pénètre dans le temple face à nous pas de bouddha d’or. Une peinture majestueuse de Bouddha devant laquelle sont posées deux statues plus petites. Sur le mur de droite des adeptes du peintre peignent des représentations bouddhistes dans le pur art thaï contemporain. L’intérêt réside sur le mur de l’entréeIMG_6927-700x525 Une immense peinture murale qui combine les symboles du bouddhiste traditionnel et les représentations de la culture occidentale. Le mur n’est plus tel que vous le verrez sur les photos puisque la partie centrale s’est écroulée lors du dernier tremblement de terre. Cela devient presqu’ un jeu de trouver :white temple003l’attaque des Twin Towers du World Trade Center, Elvis, Superman, Matrix, AvatarWhiteTempleSupermanbc7e102bhello kitty, Hulk, freddy kruger, harry potter, Angry Birds, Dark vador, des produits de luxe, l’I Phone, une pompe à essence…3097110801_1_5_CeykSTUpmickael-jacksonil y a même des détails qui ont été plus cachés comme des images fantômes d’armes semi-automatiques et des portraits d’ Oussama Ben Laden et George Bush qui se situent dans les yeux de l’esprit ou du diablewhite temple001De nombreux symboles «occidentaux» pouvant être la representation de l ’ apocalypse dans cette representation du monde de l’art. Le Bouddha repose tranquillement en face de ce chaos.
Kositpipat dit de sa peinture: « Je veux que chacun sache que notre monde est détruit par ceux qui aspirait à construire des armes qui tuent, ruinant ainsi l’environnement parce que rien n’est jamais assez (transcription approximative anglais français )… les gens pacifiques ne veulent pas voir des assassins chez les musulmans et dans l’effondrement des Twin Towers de New Yorkwhite temple002Je voulais montrer que les yeux, comme des organes importants, devraient se regarder mutuellement avec bienveillance et non avec de la haine. Haine qui peut conduire à la guerre. Je les ai peint à cette époque, pour qu’ à la fois George Bush et Ben Laden puissent regarder vers un monde paisible et heureuxtéléchargementJ’ ai peint Superman et les autres super-heros pour que les gens sachent qu’il n’y a vraiment pas de héros dans notre monde. En fait, les gens ont besoin de héros mais aucun héros de l’écran de cinéma arrivent pour sauver les Twin Towers … Quand les gens ressortiront, ils sentiront qu’ils quittent le démon et qu’ils se sont débarrassés des mauvais esprits pour aller vers « lokutharadhamma » (le plus haut niveau du Dhamma, où les gens ne renaîtront plus).  »
Le temple n’est pas encore terminérps20150331_141609rps20150331_141443une fois l’oeuvre finie, elle doit constituer la vision du paradis bouddhiste sur terre telle qu’imaginée par l’artiste. Le financement du temple est assuré par la vente des peintures et reproduction d’oeuvres d’art de Chalermchai. L’ entrée est gratuite. Dans cet ensemble un seul bâtiment doré les toilettesrps20150331_141323rps20150331_141404merci à l’artiste pour cet immense plaisir et cette belle rencontre.
Le deuxième artiste se nomme Thawan Duchaneebcbbaj9adih85gbbdhiedson oeuvre Baan Dam (Maison Noire en Thailandais) ou l’accomplissement d’un génie tourmenté »rps20150331_140743Thawan Duchanee est l’un des représentants les plus éminents de l’art thaï et asiatique. Son penchant pour des motifs traditionnels d’Asie, son style et sa personnalité flamboyante lui ont permis de devenir l’un des ténors de la scène artistique internationalew03Il est reconnu pour son art complexe et pour sa représentation subtile du bouddhisme. Il a d’ailleurs poursuivi ses études artistiques en Europe, à l’Académie royale des arts visuels d’Amsterdam, pour y acquérir une compréhension plus profonde des traditions artistiques de l’Occidentartimage_339774_0_201211020633567Découvrons maintenant une de ses oeuvres : la Black Houserps20150402_113043Arrivés sur le site, nous nous apercevons qu’il n’y a pas UNE maison noire mais plusieurs. La première ressemble à un vaste templerps20150402_113717très vite l’artiste nous fait rentrer dans son monderps20150402_112150Autour de ce « temple » noir une vingtaine de maisons noires aux multiples formes, des maisons en briques, en béton, en terre cuite.. rps20150402_115420A l’interieur de chaque maison l’artiste met en scène ses collections de peinture, sculptures, ossements et peaux d’animaux, des coquillages, des ustensiles d’Asie et d’ailleurs. Voici quelques photos prises dans le temple noirrps20150402_113129Des piliers sculptés ou sont accrochés des mues de serpentsrps20150402_112927des tables gigantesques ou sont étalées des dépouilles de crocodiles, de phytons ou boas géantsrps20150402_112852rps20150402_113007autour de la table des chaises fabriquées à base de cornes de buffles ou autres cervidésrps20150402_113212rps20150402_113444C’est assez démentiel surtout qu’ici ce n’est qu’un aperçu de ce qu’il à pu entasser et créer également dans les autres maisonsrps20150402_115504rps20150402_120137Parfois on a une impression de fouillis mais je pense que tout est parfaitement agencé et à sa placerps20150402_120554d’autres fois la mise en scène est d’une grande pureté, d’un grand esthétismerps20150402_120421rps20150402_115753rps20150402_113356Ce que je n’ai pas aimé c’est l’utilisation à outrance des ossements et des dépouilles d’animaux et qu’un bons nombres de maisons soient fermees au publicrps20150402_120621rps20150402_120707j’ai aimé là encore le côté décalé de l’oeuvre et son gigantismerps20150402_120457rps20150402_120108Un dernier mot sur l’artiste trouvé dans un blog « Selon Thawan Duchanee, créateur de la Maison Noire, chaque indvidu né poussière et redeviendra poussière, tout ce qui se passe entre les deux n’a guère d’importance à l’échelle de l’humanité. Peu importe la religion, la caste, les richesses, l’accomplissement de notre vie, à la fin nous finirons tous de la même manière, égaux, un tas d’os et de chair voué à redevenir poussière »rps20150402_120205rps20150402_120021et ici aussi ho surprise, l’entrée est gratuiterps20150402_120043

Commentaires fermés sur A Denis

Classé dans Thaïlande 2015