Retour Bangkok

Nous sommes restés sur l’île de Koh Phangan jusqu’au 14 avrilkoh-phangan_karte9 jours au même endroit c’est un exploit. Les paysages marins sont tous magiquesrps20150413_090254Chaque jour est différent. Ils varient selon le rythme des marées, la profondeur de l’eau, la couleur du ciel et des fonds, la luminosité du soleilrps20150413_090215Nous avons continué à nous rendre dans les baies aux alentours de Chaloklum en scooter ou à piedrps20150413_090001Nous nous sommes rendus à un point de vue au dessus de Chaloklum ou un homme a installé sa maison digne d’un Robinsonrps20150413_090118rps20150413_090149Nous mangions pas très loin de notre hôtel dans une petite gargote des green curry végétariens, poulet rôti et sticky rice. Il y avait un charmant bambin prénommé « Pooh » qui a partagé le dernier soir le repas de Françoisasset-1Ils se donnaient mutuellement à manger. Nous quittons aussi « ce chien de Robert » réplique célèbre de Jeanne Moreau dans une série TV historiquerps20150415_084030Nourri aux os de poulet, aux brochettes de poulet et au saucisson. Ce fut notre fidele compagnon sur cette îlerps20150415_084057Nous devons interrompre nos parties endiablées de scrabble, les pions ont disparus de notre table. Le score était minable pour moi 8 parties à 3. Nous avons de nouveau été pris dans la tourmente du Sangkron festival qui annonce l’arrivée des pluies, de l’été et c’est pas peu dire car vers midi un véritable orage s’est abattu sur l’île avec de fortes rafales de vent et des pluies torrentiellesrps20150413_085727rps20150413_085249Le 13 avril est le premier jour du Sangkron festival et c’est également le nouvel an Thailandaisrps20150413_085635Nous sommes ici en 2059. C’est notre 3ème nouvel an en 4 mois. François toujours chevaleresque a dévalé sur le dos les escaliers carrelés de notre bungalow pour courrir après mon maillot de bain qui s’était envolé dans la tempête. Félicitations belles éraflures et un bouton (bout de chair) complètement ensanglanté mais, mon maillot de bain est saufrps20150413_085318Le 14 avril donc nous profitons d’une accalmie vers 8 h 30 pour enfourcher une dernière fois le scooter pour nous rendre à Ban ThongSala. Fini les trépidantes descentes et montées. Il faut savoir ici taquiner la bécane si non vous êtes mort. D’ailleurs certains ont les coudes les jambes, les bras et les mains dans un très sale étatrps20150413_085514A 12 h 30 nous embarquons de nouveau sur un bateau pour effectuer le trajet Koh Phangan – koh Samui – port de Donsak. Départ à 12 h 50, la mer est quelque peu agitée, j’aime pas trop. A 15 h 40 nous prenions notre 1er bus jusqu’à Surathani. Là comme toujours un temps d’attente dans un lieu un peu sordo. A 18 h c’est le départ du bus pour Bangkokrps20150413_085443Arrivée le 15 avril à 3h10 du matin. Direction le New Joe ou nous avons réservé une chambre avec AC la chaleur est désormais élevée de jour comme de nuit 25 le matin, 35 l’après midi. On nous annonce que notre chambre nous sera donnée vers 8 h. Dur dur. La derniere fois nous etions arrives vers 2h 30, le gars nous avait remis les clés sans supplémentrps20150413_085842Nous allons donc deambuler dans KaoSan Road voir les méfaits du 2ème jour du Sangkron sur la rue et les gens. A 4 h du matin, les thailandais continuent par petits groupes à faire la fête, la bière et le Sang Som soda coulent toujours à flot. Pour les touristes c’est autre chose. Il y a ceux qui n’ont plus rien, plus de chaussures, plus de t.shirt. Déchéance de l’Occident. C’est l’heure aussi ou les demoiselles et les demoiselles Messieurs chassent le blanc. Et il y a un ou deux africains qui vont et viennent dans kao San sont ils les nouveaux souteneurs ou éducateurs ?rps20150413_085920Voilà comment nous rentrons dans la journée du 15, le dernier jour du Sangkron et notre avant dernier jour de voyage.

Un commentaire

Classé dans Thaïlande 2015