Public Relation 6eme jour

Vendredi 26 juin
Aujourd’hui public relation. Repas ce midi avec Paras et Birendra pour préparer notre voyage de demain dans le village de Rekkha. Après midi passé avec Patthe, Tara puis Gyanendra.
Avec Patthe nous reparlons de son village et de l’aide à lui apporter20150528_060827Tara depuis le tremblement de terre se démène pour venir en aide aux villages de son district. Elle affrète des camions ou des bus pour mener tout le matériel nécessaire à la construction de maisons d’appoint en tôles, elle amène lit, literie, .. des sacs de riz… pour les habitants. Avec son frère et son cousin elle se déplace en moto ou fait des kilomètres à pied pour joindre les villages les plus reculés ou les véhicules ne passent pas donc cela signifie aucune aide humanitaire depuis le 25 avrilrps20150626_162532Elle aussi est en colère contre le gouvernement qui reçoit les aides des autres pays mais qui ne l’a toujours pas dispatché dans les villages éloignés. Les habitants n’ont même pas un grain de riz, pas de logements, toutes les maisons sont tombées.
Gyanendra, toujours égal à lui mêmerps20150626_162322Nous allons passé la soirée chez lui et au début lui aussi nous raconte comment il a vécu ce séisme. Surtout que, hier, il y a eu 3 secousses dans le pays et aujourd’hui 2. Gyanendra nous explique qu’il voyait nettement les bâtiments se balancés de droite à gauche. En 1h il y a eu 5 répliques plus ou moins de la même force. Il était à l’extérieur et il s’est dit « je ne retrouverais jamais ma maison en un seul morceau » mais en fait, la plupart des maison à la fin de ces répliques ont retrouvées leur place à kathmandu.

Commentaires fermés sur Public Relation 6eme jour

Classé dans Népalthon 2015

Nagarkot. 5 ème jour

A Baktapur par rapport à kathmandu, les nuits sont plus fraîches. A 8h tout est encore calmerps20150626_033559rps20150626_033628Il a plu ce matin, un peu de repit pour les habitants, pour quelques heures plus de poussière en suspension. A 9 h 30, l’activite démolition reprend, nous traversons le village pour nous rendre au bus stand tous les quartiers ont été touchés, c’est comme ci nous traversions un village bombardérps20150626_033508Autour du village de nombreux camps de tentes installées par les chinois sont implantésrps20150626_034533A 10h10, le bus s’ébranle en route pour Nagarkot, village situé en montagne, dans la vallée de Katmandou, à 13 km de Baktapurrps20150626_034641La route ici est dévastée, le bas côté s’est effondré, il ne reste désormais qu’une voierps20150626_033950La region est très ruralerps20150626_034826c’est la période du repiquage du rizrps20150626_034748Toutes les maisons en terre et celles qui se trouvent du côté de la vallée sont tombéesrps20150626_034453Beaucoup sont reconstruites en tôlerps20150626_034224Nous arrivons à Nagarkot en même temps que la pluierps20150626_033924Nous allons de suite voir si la personne que nous connaissions est encore làPhoto 307son petit restaurant était sous la pancarte Shrestha cold drinks. Elle a hélas déménagérps20150626_033853Nous allons donc nous restaurer dans un autre petit restorps20150626_034017nous nous régalons d’un succulent dal bath, le meilleur que j’ai mangé depuis longtempsrps20150626_075027Cela nous fait du bien d’être un peu à la campagne. Nous nous rendons ensuite au Snowman l’hôtel ou nous vivons lorsque nous logeons ici. Dur dur, là encore ce sont les étages rajoutés qui ont souffertrps20150626_034048Désormais à Nagarkot il y a 65 hôtels donc des hôtels hyper chics , pourquoi ? parce que hors période de mousson voici les paysages que nous avons d’ici (nos photos prises en 2006) une vue imprenable sur toute la chaîne himalayenne et une vie rurale typiquePhoto 362Photo 373Dans ce très petit village beaucoup de maisons sont reconstruites en tôles même l’école n’est plus habitablerps20150626_034252rps20150626_034355Nous mettrons 3 h pour redescendre à kathmandu mais avant de se doucher et de nous écrouler, une petite virée au yangling pour boire de la bière très fraîche accompagnée de chips Chili et de momos aux légumes Chilirps20150626_131253DSC08492

Un commentaire

Classé dans Népalthon 2015

Bhaktapur. 4eme jour

Bhaktapur, la ville musée par excellence du Népal : 3 Durbar Square, toutes les maisons sont en briques aux fenêtres finement ouvragéesrps20150626_033733A Kathmandu beaucoup de maisons et bâtiments sont neufs, il y a peu de dégâts. Ici c’est une vision de bombardement dans tout le villagerps20150624_094044rps20150624_094154Bhakthapur 314 morts. Un samedi, tous les bureaux étaient vides. La plupart des immeubles de 5 étages sont tombés. Ils restent souvent que les deux premiers étages. Lors du tremblement de terre, c’était l’heure du déjeuner. Les habitants se tenaient aux encadrements de portes et aux piliers en bois intérieur. Les maisons bougeaient comme dans un bateau en pleine tempête. Ils ont pu sortir de leur maison qu’à la fin de la première réplique. Une grande solidarité c’est mise en place. Chaque jour un groupe d’hommes dont fait parti notre ami Shyam déblayent une maisonrps20150624_094116La route ou se trouve la Khwopa guest house est dévastéerps20150624_093846rps20150624_093928rps20150624_093743Plus nous nous en approchions, plus nous craignons pour leur vie car tout autour ce n’est qu’amas de ruinesrps20150624_093707L’hôtel à tenu le coup contrairement aux habitations d’en face. Nous devons souvent traverser des éboulisrps20150624_093435la poussière est omniprésente mais là aussi la vie reprend le dessus. On entends des rires, les gens ne tombent pas dans le misérabilisme au contraire ils sont vivants. C’est avec des sourires qu’ils nous reçoiventrps20150624_093521L’état propose 200.000 rps par habitation détruite. Pour l’instant chaque famille à reçu 15.000 rpsrps20150624_093625Nous nous rendons à la maison familiale de Shyam. Elle a été construite par son grand père et à survécu au tremblement de terre de 1934rps20150624_093358D’apparence elle semble intacte mais malgre l’interdiction nous la visitons, de l’intérieur, elle est dévastée, fissurée, inhabitablerps20150624_094226rps20150624_094330Elle sera démontée étage par étage jusqu’à atteindre une base solide. Si ce n’est pas le cas, elle devra être entièrement détruiterps20150624_093319Comme nous souhaitons y rester 2 jours nous trouvons une chambre au Kumari guest house 700 rps (prix de départ 14$). Toutes les photos ci dessus ont été prises autour de Khwopa guest house. Imaginez le reste du centre ville, ce sont les mêmes scènes qui se reproduisent dans chaque rues, chaque croisements, chaque cours intérieure : dévastation, destruction, déblayage, démolition, nettoyage, poussière, tri..Les photos qui suivent parlent d’elles mêmes, il n’y aura pas de commentaires, ayez à l’esprit que cela fait peut être près de deux mois qu’ils deblayent et il y en a encore et encorerps20150624_131726rps20150624_131824rps20150624_131849rps20150624_131948rps20150624_131925rps20150624_132012rps20150624_132050rps20150624_131756rps20150624_132300rps20150624_132400rps20150624_132534rps20150624_132732rps20150624_132609Le soir en nous promenant dans les dubar square qui semblent avoir moins souffert qu’à kathmandurps20150624_165128rps20150624_165223nous croisons une population qui se détends aux pieds des temples, qui grignotent dans des buibuis de rue, qui rigolent, jouent avec les enfants au ballon, écoutent de la musique. Personne nous a interpellé pour nous demander quoi que ce soit, comme je l’ai déjà dit plus haut pas de misérabilisme, personne ne tend la main ou fait une mine défaite et triste quand il relate les événements. C’est un peuple digne, confiant, serein, la vie continuerps20150624_132150rps20150624_132119

Commentaires fermés sur Bhaktapur. 4eme jour

Classé dans Népalthon 2015