Kathmandu. 3ème jour

Le 23 juin
ce matin, petit déjeuner avec le pain et la confiture banane-cacahuètes que nous a apporté Birendrarps20150623_142845puis, nous partons à la recherche de Gyanendra. Après de multiples tours, nous ne trouvons pas sa maisonrps20150623_142917Nous sommes obligés d’aller au Nirvana peace home pour obtenir son numéro de téléphone. Au Népal contacter les gens et les rencontrer, c’est parfois compliqué. Nous téléphonons à Tara, elle est dans son village, nous la verrons vendredi. Patthe que nous devions voir ce midi n’à pu venir, il accompagnait sa maman a l’hôpital, nous le verrons aussi vendredirps20150623_142815Après le déjeuner nous retournons à Durbar Square pour déposer au dispensaire des médicaments et des vêtements pour les personnes vivant en tenterps20150623_142746rps20150624_031553rps20150625_045800Le soir nous étions invités chez Prem pour déguster un dal bath, le plat typique népalais qu’ils consomment le matin et le soirrps20150624_032224rps20150624_032152voici Prerika leur première fille en 2006, elle avait 3 ansIMG_1042Aujourd’hui c’est une enfant vive, maniant l’anglais à la perfectionrps20150624_032257et voici sa petite soeur Prastutika 21 moisrps20150624_032327Demain, nous partons à Baktapur.

Commentaires fermés sur Kathmandu. 3ème jour

Classé dans Népalthon 2015

Kathmandu. 2ème jour

Lundi 22 juin
Ce midi, nous avons déjeuné avec Paras et Birendra. Ce sont joints à nous deux volontaires de la croix rouge, une infirmière de Marseille et un sage femme de Paris (et oui tout arrive) ils sont restés un mois dans la zone de l’épicentre du 1er tremblement de terre à Gorkhanepal2015quake-frenchhLa population fait parfois 3 – 4 jours de marche pour trouver un centre de soins non détruit ou non abandonné. En effet les soignants n’étant pas de la région sont eux aussi rentrés chez eux.
Paras vit seul désormais à kathmandu, sa famille est restée à Chitwan. Les vacances d’été sont terminées et la réinscription scolaire s’est faite la bascartenepalIl nous explique que 30.000 enfants ne sont pas revenus à kathmandu pour cette rentrée scolaire. Ce qui explique le vide des ruelles. Bien souvent, les enfants vivent avec leur mère sur kathmandu qui est réputé pour la qualité de ses écoles, les pères eux travaillent à l’étranger. Après le premier séisme les familles sont reparties dans leur village chez leurs parents et y sont restées. Après le 25 avril il y a eu 200 répliques réparties sur 3 jours. La capitale dénombre au moins 500 morts4623136_3_aac0_carte-de-situation-de-l-epicentre-du-seisme-a_fbb3041c66856b2894cc0c7ceafc2d94des maisons se sont écroulées de ci de là mais les plus grands désastres ont eu lieu dans la vallée de Katmandou et dans le Langtangplan-du-népalBiru reste vivre sur kathmandu, avec ses amis ils ont laissé une tente plantée à l’extérieur pour s’y réfugier de nouveau si un autre tremblement de terre avait lieu avec des répercussions sur kathmandu (le dernier c’était le 20 plus à l’ouest dans le pays). Samedi nous irons dans le village de Rekkha, sa compagne, la maison de sa maman étant inhabitable. Paras, Birendra et Rekha sont actuellement sans emploi, les groupes de trekking ayant annulés leur venue après le tremblement de terre du 12 mai. Il est vrai que particulièrement je ne suis pas très sereine et que cette peur d’un nouveau séisme important m’habite également.
L’après midi, nous sommes allés voir l’état du Durbar Square.
Le Durbar square de kathmandu est niché dans le centre du vieux Katmandou. On y trouve un ensemble de temples aux fines sculptures sur bois et l’ancien palais de la famille royale (Hanuman Dhoka Palace). Le palais tire son nom de l’image en pierre de Hanuman, le dieu-singe hindou, qui se trouve près de l’entrée principale. ‘Dhoka’ signifie porte ou portail en népalais368159491Hanuman-dokhaimages google
C’est ici que toutes les cérémonies de couronnement se déroulaient.Nepal-Kathmandu-Durbar-Square3-Limage google
Le palais est un enchevêtrement d’architecture orientale et occidentale, certains étages reconvertis en musée retracent la vie de trois générations de rois Shahs. Les environs proches ne comptent pas moins de 50 temples. Voici ce que nous en avons vu aujourd’huirps20150622_183358rps20150622_183512rps20150623_052542rps20150622_183552rps20150622_185336rps20150622_185417rps20150622_183630continuité du palais vers la place ou se trouvaient les vendeurs Tibétains avant images GoogleKathmandu Durbar Square 01 01 Basantpur Square Market Just Outside Durbar Squareon-the-ninth-durbaraujourd’huirps20150623_132358rps20150622_183728Cette place est désormais occupée par des sans abrisrps20150622_184705Quelque autres photos des principaux monuments du Durbar square avec un avant (photos google) et un après (photos d’aujourd’hui)taleju1Le plus beau temple de Durbar Square dédié à Taleju. D’une hauteur de 35 mètres, il est aussi le plus imposant de tous. Le temple fut achevé vers le milieu du XVIème siècle. Malheureusement, il n’est pas ouvert au public, ni même aux Népalais, sauf à l’occasion de la fête de Dashain qui a lieu tôt à l’automnerps20150623_053137Le temple de Jagannath construit vers 1560/1563nepal-kathmandu-43C’est l’un des plus anciens du Durbar Squarerps20150622_162951rps20150622_162750 Le Kal Bhairavrps20150622_162546l’une des plus grande statue, datant du 17e siècle, elle représente le dieu hindou Shiva sous sa forme terrifiante, portant le crâne de Brahma, un autre dieu de la trinité hindoue. La statue est entièrement intacterps20150622_162253Le temple ou maison de la Kumaricaptiona été construit en 1757, il abrite la déesse vivante appelée KumariCapture-d’écran-2014-11-28-à-16.54.24L’entrée est gardée par deux lions de pierre. La cour intérieure est entourée de balcons et de fenêtres en bois finement sculptésrps20150623_053050aujourd’hui tous les murs sont soutenus par des bastins. Il faut vraiment sauvegarder ce merveilleux patrimoine.
Maju Deval, Narayan and Shiva-Parvati TemplesKathmandu Durbar Square 05 01 Maju Deval, Narayan and Shiva-Parvati Templesla plupart sont des amas de ruines photo google avant le déblaiementnepal-05aujourd’huirps20150623_054211avant (photo prise l’an dernier)rps20150624_171231avantBasantapur_Durbar_Square-638x478aujourd’huirps20150623_134623rps20150623_054536cependant la vie reprend les gens se reinstallent progressivement sur les templesrps20150623_054018rps20150623_143022Reconstruire les sites historiques cette fois ci – surtout les plus âgés – sera pas une tâche facile pour le Népal. Prushottam Lochan Shrestha, un historien, a déclaré que les sites peuvent ainsi être perdus à jamais, étant donné le défi technique et monétaire de la reconstructionrps20150623_054818« Nous avons perdu la plupart des monuments qui avaient été désignés comme sites du patrimoine mondial, » at-il dit . « Ils ne peuvent pas être restaurés à leur état ​​d’origine. »rps20150623_054646Les vieilles maisons qui jouxtent le Durbar Square se sont elles aussi effondréesrps20150623_052618rps20150623_052956Ce qui manque au Népal : des volontaires pour déblayer, des maçons pour reconstruire Nous voyons souvent une ou deux personnes s’attaquer à cette tâcherps20150623_143645

Commentaires fermés sur Kathmandu. 2ème jour

Classé dans Népalthon 2015

Kathmandu. 1er jour

Dimanche matin, le 21 juin Nous avons atterri à kathmandu vers 7h (3h15 heure française : décalage horaire 3h45). Nous avons fait plusieurs tours au dessus de kathmandu, masse nuageuse oblige. Aucun bus vient nous chercher sur le tarmac, alors que ce service avait été mis en place ces dernières années, c’est à pied que nous rejoignons le bâtiment principal de l’aéroport. De nombreux colis d’aide humanitaire sont entreposés ça et là en entrepôts ou dehors, certains sont éventrés et ne semblent pas prêt à être distribués. Près des tapis à bagages là aussi, des tentes acheminées par une association traînent dans l’aéroport depuis….. Là est la question. Pour ceux qui veulent venir au Népal, on peut toujours prendre son visa en arrivant : 1 photo, 25$ ou 24 € pour un visa de 15 jours. Trajet en taxi aéroport quartiers de Thamel ou Paknajol 600 rps (1€=113 rps). Cela nous fait bizarre d’être là à kathmandu, c’est notre journée de réadaptation. Dès 7 h il fait déjà 25°, le ciel est blanc de nuages, la mousson arriverps20150623_053245vue du toit de notre hôtel.

Nous ne sommes pas retournés au Nirvana peace home puisque Gyanendra n’y travaille plus et les nouveaux gérants ont recouvert de jaune la merveilleuse peinture murale que Danièle avait réalisé en 2008 avec des fonds de pots trouvés dans la guest houseIMG_3557Nous logeons donc au ANDES HÔTEL juste après le Tibet Peace guest house. L’hôtel à ouvert il y a trois mois, c’est super clean. Le prix varie de 7 à 10 € la nuitrps20150623_055827Et là grosse coïncidence nous retrouvons Prem qui y travaille en qualité d’actionnairerps20150623_174350de gauche à droite François, Prem et Harry son frère aîné que nous connaissons depuis 2003.
Le midi nous déjeunons au yangling des fameuses chips Chili, de momos aux légumes et de bière Mount Everest. Les rues de kathmandu sont videsrps20150623_055755Patthe nous raconte comment il a vécu les séismes du 25 et 12 mai. Il habite avec sa femme et son fils âgé de 15 ans près de swayambunath. Il voyait de chez eux les immeubles « vogués »de droite à gauche pour se stabiliser enfin. Il a vu
deux maisons accolées (pas de murs communs) s’écartant l’une de l’autre pouvant ainsi laisser passer un être humain, avant de retrouver leur place initiale à la fin du séisme,
une maison ou le premier étage à disparu sous terre,
une maison de plusieurs étages qui s’est écroulée comme un château de carte tuant 42 personnes.
Il nous a parlé de ces nombreuses personnes qui sont mortes en pensant qu’il n’y aurait pas de répliques. A la première secousse tout le monde est sorti de chez soi. Elle était tellement importante que personne n’imaginait qu’il y en aurait d’autres. Si bien que les gens sont rentrés chez eux pour rechercher leurs bijoux, argent et personnes de la famille : jeunes enfants, parents handicapés. Et c’est en faisant cela qu’à la seconde ou troisième répliques, les maisons qui avaient résisté jusqu’alors se sont écroulées sous les famillesrps20150623_053753rps20150623_053334rps20150623_053311photos prises dans la vieille ville.
Nous aiderons certainement le village de Patthe qui se situe 69 km de Kathmandou. 54 km en bus 3 h + 15 km en jeep 2h, route de terre qui devient impraticable à la mousson. 136 familles y vivent. L’école non gouvernementale de 4 classes construite par les habitants à été détruite. Cette école permet aux enfants des villages une proximité scolaire. Si elle n’existe plus, les élèves devraient faire des kms pour se rendre dans une école. Actuellement l’école se fait dehors, une reconstruction légère est en cours de construction (bambou et tôles) dansl’attente d’une autorisation du gouvernement pour toutes reconstructions et les fonds nécessaires pour se faire. Nous aiderons certainement ce projet. Le village a besoin de riz et d’argent pour refaire les toitures des maisons (une toiture = 200€). Patthe axe son action sur école car en village solidaire il ne peut apporter une aide qu’à une partie. Ex si un sac de riz de 100 kg est livré, il doit être partagé en 136. Pour l’école, il a déjà récolte 1500€, il en faut 4000 à 5000.
Nous avons parlé des aides humanitaires. L’aide alimentaire et matériel, etc sont bien arrivés mais hélas peu sont redistribués car le gouvernement ne sait comment les répartir sur le territoire. Donc rien n’est donné ou comme toujours la corruption aidant des tentes acheminées d’Inde et de chine ont été vendues au lieu d’être données. Quant à l’argent… No commentrps20150623_055911rps20150623_055949rps20150623_060016rps20150623_053856ce sont principalement les vieilles maisons qui ont bougées ou sont tombées. La plupart sont étayées mais au prochain séisme elles ne résisteront pas.
En ce qui concerne la région du Langtang ce n’est plus qu’un désert de vie. Tous les villages ont été emportés par des glissements de terrain et avalanches, ici le village de Langtang qui porte le même nom que la régionlangtang-valley-bNepal-le-village-de-Langtang-n-est-plus-que-poussiere

Commentaires fermés sur Kathmandu. 1er jour

Classé dans Népalthon 2015